mercredi, 29 juin 2011

Ben Laden avait un contact avec les renseignements pakistanais

.
L’analyse du téléphone de Ben Laden a porté ses fruits. Les données récoltées ont permis d’établir que l’ex-leader entretenait des rapports indirects avec les services de renseignements pakistanais.

L’analyse des objets récoltés dans la maison de Ben Laden a donné ses premiers résultats. L’étude du téléphone de l’ex-chef d’Al-Qaida a ainsi mis au jour des liens indirects entre l’ex-chef d’Al-Qaida et les services de renseignement pakistanais.

Les numéros incriminés appartiennent à des groupes d’activistes proches des services en question, a révélé jeudi le New York Times. Selon les hauts responsables américains, les activistes connus sous le nom de Harakat-ul-Mujahedeen sont bien implantés dans la région d’Abbottabad, où se trouvait le maison de Ben Laden. Ils auraient aussi pu aider Al-Qaida logisistiquement lors de l’installation de ses membres dans la zone tribale du sud-Waziristan, selon les analystes.

Les experts restent toutefois prudents. Pour eux, ces informations ne signifient pas pour autant que les services de renseignement pakistanais connaissaient le lieu de résidence d’Oussama Ben Laden. Ni qu’ils le protégéaient du renseignement américain.

Pour les enquêteurs, ces liens indirects entre Ben Laden et les renseignements pakistanais pourraient par contre expliquer beaucoup d’autres choses. C’est peut-être une taupe au sein du service que Ben Laden qui a aidé Ben Laden à échapper à sa surveillance. Et qui lui a permis de vivre seulement à trois heures de route de la capitale pakistanaise sans être inquiété.

24 Heures.ch