"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

mercredi, 24 septembre 2014

Le gendre de Ben Laden condamné à la perpétuité


Le gendre de Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda Souleymane Abou Ghaith a été condamné mardi à New York à la réclusion à perpétuité.


L'ancien imam de 48 ans, d'origine koweïtienne, qui avait notamment justifié les attentats du 11-Septembre quelques heures après le drame, avait été reconnu coupable le 26 mars dernier par un jury populaire new-yorkais, notamment de complot visant à tuer des Américains et de soutien à des terroristes.

Avant de connaître sa peine, dans la salle du tribunal fédéral de Manhattan, il a déclaré en arabe, via un traducteur, qu'il ne se remettait qu'au seul jugement d'Allah, en citant des extraits du Coran.

«Aujourd'hui, alors que vous avez l'intention de m'enterrer vivant, vous libérez les mains de milliers de musulmans et ils rejoindront le rassemblement des hommes libres», a-t-il ajouté.

Le juge Lewis Kaplan, a souligné avant de prononcer sa condamnation à perpétuité qu'Abou Ghaith n'avait jamais manifesté le moindre remords ou doute depuis les attentats du 11-Septembre. «Vous continuez à menacer», a-t-il ajouté.

«Ce que vous avez fait nécessite la peine maximale», a ajouté le juge.

Souleymane Abou Ghaith était le plus important responsable d'Al-Qaïda jamais jugé par un tribunal fédéral américain.

C'est lui qui dans une vidéo le 12 septembre 2001, assis aux côtés notamment d'Oussama ben Laden et d'Ayman al-Zawahiri, avait justifié les attentats du 11-Septembre et promis d'autres attaques.

Il avait réitéré ces menaces en octobre 2001, affirmant que «la tempête des avions allait continuer».

Ses avocats avaient plaidé en vain pour une peine maximale de 15 ans de détention, mettant notamment en avant le fait qu'il avait passé 11 ans en détention en Iran, après avoir quitté l'Afghanistan en 2002.