samedi, 5 juillet 2014

Déclassification du témoignage de Thomas Drake, ancien agent de la NSA


Thomas Drake


Le lanceur d’alerte de la NSA, Thomas Drake, a besoin d’aide pour obtenir la déclassification du témoignage qu’il a effectué devant la Commission d’Enquête conjointe sur le 11-Septembre (Ndt : Commission d’enquête conjointe sur les activités de la communauté du renseignement avant et après les attaques du 11/9. Elle réunissait des membres du Sénat et de la Chambre des représentants). Ces documents ne relèvent pas de la Loi sur la Liberté de l’Information (FOIA) parce que ces témoignages ont été recueillis par les Comités sur le Renseignement du Sénat et de la Chambre des Représentants. En conséquence, seuls ces Comités et le Président peuvent déclassifier ces documents.

Ce témoignage a été présenté, entre l’automne 2001 et 2004, devant les deux Comités Permanents sur le Renseignement de la Chambre des Représentants et du Sénat dans le cadre d’enquêtes visant à faire la lumière sur les dysfonctionnements des agences de renseignement dans la gestion du 11/9. Richard Clarke a également été entendu, en temps que témoin essentiel, dans le cadre d’une enquête du Congrès, conduite initialement par le Sénateur Républicain Saxby Chambliss. On avait demandé à Drake de ne pas informer la NSA qu’il coopérait à ces enquêtes.

Drake a fait valoir cet argument pour obtenir la déclassification du témoignage détaillé concernant la NSA et le 11/9 qu’il a effectué devant le Congrès. Mais celui-ci n’a jamais été rendu public.

"Je plaide pour la déclassification de ces documents parce que la Commission sur le 11/9 a demandé qu’ils soient rendus publics – mon témoignage (oral et écrit) en temps que témoin clé et lanceur d’alerte avait été transmis au Congrès – et parce que la NSA a dissimulé sa responsabilité dans les attentats du 11/9 et entravé les enquêtes officielles du Congrès, sans compter que cette déclassification tomberait à point nommé compte tenu des efforts engagés par le Congrès et le Président pour réformer la NSA. Je sais parfaitement que mon témoignage a été entièrement censuré et classé secret d’état – tellement secret d’ailleurs qu’il ne fut même pas inclus dans le rapport classifié de la Commission d’Enquête conjointe sur le 11/9."

Nous avons besoin d’aide pour reécupérer les témoignages de Drake, parmi lesquels se trouvent un rapport d’analyse à long-terme et un témoignage détaillé effectué devant Arthur Menna et Michael Smith, qui étaient membres de la Commission d’Enquête sur le 11/9. Comme ces documents ne relèvent pas de la FOIA, Drake demande aux Comités sur le Renseignement du Sénat et de la Chambre des représentants ainsi qu’au Président de les déclassifier.

Thomas Drake
Steven Aftergood 
David Rose