"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

mardi, 31 août 2010

Un rapport appelle à l’infiltration des sites Web sur le 11/9

.
En janvier 2010, nous apprenions que Cass Sunstein, un membre de l’Administration Obama – nommé par le Président lui-même – avait en 2008 écrit un rapport sur la nécessité pour le gouvernement de mettre en place une "infiltration cognitive" des groupes partisans des théories du complot, du type de celles entourant le 11 Septembre. Cette idée est reprise dans un nouveau rapport publié par un Think Tank nommé "Demos", qui détaille ces stratégies de lutte des gouvernements contre – notamment – le "Mouvement pour la vérité sur le 11/9" ainsi que les raisons pour lesquelles cette lutte est nécessaire au maintien de la société.



Le rapport de "Demos" sur les théories du complot et les meilleures façons de les combattre


Un nouveau rapport d’un groupe de réflexion (« Think-Tank ») met en garde contre les effets dangereux des théories du complot sur la société et propose aux gouvernements des stratégies pour en limiter les effets, y compris en infiltrant leurs sites Web.

Le rapport intitulé "The Power of Unreason : Conspiracy Theories, Extremism and Counterterrorism” [Le pouvoir de la déraison : théories du complot, extrémisme et lutte contre le terrorisme - NdT], explique que « le plus connu et le plus influent, le "Mouvement pour la vérité sur le 11/9" a remis en question la version officielle sur le 11-Septembre et est devenu une force politique de plus en plus importante."

Les auteurs font remarquer que même si le 911 Truth Movement est « pacifique », il ne fait pas la distinction entre les questions légitimes sur la version officielle du 11/9 et n’importe quelle autre théorie de la conspiration, souvent raciste et sans aucun lien avec le 11/9.

Le rapport de Demos reconnait que « certaines théories du complot se sont révélées vraies. Nos institutions et nos gouvernements ont parfois trompé la population pour favoriser certains intérêts cachés ou non déclarés, » et va jusqu’à citer l’Opération Northwoods, ce plan élaboré par le Chef d’État-major [américain], jamais appliqué, qui mettait en scène une fausse attaque cubaine en 1963, ainsi que l’implication de la CIA dans le coup d’État au Chili en 1973.

Mais le rapport est avant tout soucieux de limiter les effets des théories de la conspiration sur la société, mais pas de faire justice ou de rétablir une vérité historique. Il déclare : "Plus généralement, les théories du complot créent un mur de méfiance entre les gouvernements et certaines communautés. Les théories du complot – comme celles qui veulent que le 7 juillet [à Londres – NdT] ou le 11-Septembre soient des coups montés de l’intérieur « inside jobs » cassent la réciprocité et la confiance que les gens ont dans les institutions du gouvernement, et cela a un impact social et politique que nous mesurons encore mal. Cela peut porter préjudice aux efforts déployés au niveau communautaire pour lutter contre l’extrémisme violent."

Demos fait un certain nombre de recommandations aux institutions pour combattre les théories de la conspiration, et fait notamment appel à une plus grande transparence du gouvernement.

Le rapport mentionne aussi l’étude de Cass Sunstein, qui avait été nommé par Obama et avait appelé à l’infiltration cognitive des groupes du 911 truth Movement. Le rapport de Demos suggère à son tour aux agents gouvernementaux d’"infiltrer ouvertement" les sites Web et les chatrooms de façon à proposer des "informations alternatives" et à "semer des graines de doute".

Le rapport de Demos peut être téléchargé ici.

ReOpen911