"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

dimanche, 28 février 2010

Washington Times : 1000 Architectes & Ingénieurs demandent une nouvelle enquête sur le 11-Septembre

.
Le cap des 1000 signataires de la pétition Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11-Septembre vient d’être franchi. A cette occasion, nous relayons deux articles en un : d’abord celui du Washington Times du 22 février 2010 qui rappelle les principaux points soulevés par Richard Gage et son association, ainsi que leurs démarches en cours vis-à-vis du Congrès américain. Ensuite nous vous proposons la lettre parue sur le site belge Vigli.org concernant la conférence de presse qui s’est tenue à Bruxelles le 19 février au sujet de cette démarche des "Architectes et Ingénieurs".

Une question technique récurrente continue de tourmenter certaines personnes à propos des attaques terroristes du 11/9, et cette question a des implications politiques : comment les 200.000 tonnes d’acier ont-elles pu se désintégrer et s’effondrer en 11 secondes ? Plus de mille architectes et ingénieurs veulent comprendre et en appellent au Congrès pour la mise en place d’une nouvelle enquête sur la destruction des Tours Jumelles et du Bâtiment 7 du World Trade Center.

“Pour pouvoir abattre une telle masse aussi rapidement, les matériaux ont dû subir des explosions artificielles les propulsant vers l’extérieur” explique Richard Gage, un architecte de San Francisco, fondateur de l’association à but non lucratif Architects & Engineers for 9/11 Truth. Mr Gage, qui est membre de l’American Institute of Architects (AIA), a réussi à convaincre plus de 1000 de ses collègues de signer la pétition demandant une nouvelle enquête officielle.

“Les rapports officiels de la FEMA (Agence fédérale de protection civile) et du NIST (Institut National des Normes et de la Technologie) fournissent des comptes-rendus insuffisants, contradictoires et frauduleux sur les circonstances de la destruction des tours. En conséquence, nous demandons une enquête par un “grand jury“ sur les responsables du NIST” a rajouté Mr Gage.

Les problèmes techniques entourant l’effondrement des tours a soulevé depuis plusieurs années un débat abject et ridicule.

Mr Gage est particulièrement troublé par le Bâtiment 7, un gratte-ciel de 47 étages qui n’a été percuté par aucun avion, et qui s’est pourtant effondré à la “vitesse de la chute-libre”. Il rappelle aussi que plus de cent secouristes ont rapporté avoir entendu des explosions et vu des flashs alors que les tours s’écroulaient, et il cite des preuves comme les “pièces d’acier de plusieurs tonnes éjectées latéralement sur 200 m à plus de 100 km/h” ou la “pulvérisation de 90.000 tonnes de béton et de matériau métalliques.”

De plus, il existe des preuves de ”composants de matériaux explosifs sophistiqués découverts dans les poussières du World Trade Center” explique M. Gage. La pétition du groupe www.ae911truth.org vient d’être envoyée aux membres du Congrès.

“Les officiels du gouvernement vont être notifiés que l’”occultation de trahison” Code US 18 (Sec. 2382) est un crime fédéral grave, qui exige une action de la part de ceux qui possèdent les preuves de cette trahison”, a rappelé M. Gage. “Les implications sont gigantesques et pourraient avoir un impact majeur lors du procès à venir de Khalid Cheikh Mohammed.”
.
Washington Times

.
.

ARTICLE PARU SUR LE SITE VIGLI.ORG




1000 Architectes & Ingénieurs demandent une nouvelle enquête sur le 11 septembre Et citent des preuves de démolition explosive des trois tours du WTC

.

Bruxelles, le 19 février 2010


Jean-Luc Guilmot, au nom de Richard Gage, AIA, architecte et fondateur de l’association sans but lucratif Architectes et Ingénieurs pour la Vérité sur le 11/9, Inc., AE911Truth, annoncera aujourd’hui une étape majeure lors d’une conférence de presse qui se tiendra à Bruxelles, parc royal à 11.00 le 19 février 2010, alors que plus de 1,000 architectes et ingénieurs demandant maintenant qu’une nouvelle enquête soit ouverte sur la destruction des Tours Jumelles et du Bâtiment 7 au World Trade Center le 11 septembre 2001.

Après examen détaillé de l’explication officielle, de même que des données légales omises dans les rapports officiels, ces professionnels ont conclu qu’une nouvelle enquête indépendante sur ces effondrements mystérieux était nécessaire.
Des architectes et des professionnels de l’engineering ainsi que d’autres supporters discuteront des découvertes de l’organisation et de ses préoccupations. Une brève présentation des preuves explosives qu’ils ont rassemblées sera donnée, suivi par une session de Q & R. La présentation est une mise à jour importante de Blueprint for Truth – The Architecture of Destruction,” le DVD produit par l’organisation, et disponible sur leur site AE911Truth.org, qui analyse les preuves scientifiques et légales menant à la conclusion que les trois gratte-ciel à New York city ont été démolis au moyens d’explosifs le 11/9. La pétition sera délivrée aujourd’hui à chaque membre du Congrès aux Etats-Unis par les signataires AE911Truth.

Gage et son groupe basent leurs conclusions sur des preuves légales. Gage note : « Les rapports officiels de la FEMA (Agence fédérale de protection civile) et du NIST (Institut National des Normes et de la Technologie) fournissent des comptes-rendus insuffisants, contradictoires et frauduleux sur les circonstances de la destruction des tours. Par conséquent, en plus d’une nouvelle enquête, nous réclamons également la mise sur pied d’un grand jury à l’encontre des officiels du NIST.

Gage indique que la destruction du troisième gratte-ciel le 11/9, le World Trade Center 7, un building de 47 étages qui n’a été heurté par aucun avion, a fait montre d’un effondrement suivant une accélération en pure chute libre de plus de 30 mètres – un fait significatif que le NIST a été forcé d’admettre en raison des recherches conduites par les signataires de AE911Truth. Les autres points perturbants émergeant des preuves légales sont les suivants :

•Destruction complète du Bâtiment 7 en à peine 6 ½ secondes, de façon symétrique
•Destruction complète des deux Tours jumelles en à peine 10 à 14 secondes, selon une accélération proche de la chute libre
•Plus de 100 témoins de première main ont rapporté des explosions et des flashes
•Sections en acier de plusieurs tonnes éjectées latéralement à 200 m à 100 km/h
•Pulvérisation entre ciel et terre de 90.000 tonnes de béton et d’acier
•Champ de débris de 350 m de diamètre : absence de planchers “en crêpes” dans les débris
•Ejections explosives isolées entre 20 et 40 étages en dessous du front de démolition
•Plusieurs tonnes de métal fondu dans les débris
•Preuves d’incendiaires à base de thermite trouvées dans les échantillons de métal.
•Preuves de matériaux composites explosifs à base de nano-thermite de haute technologie trouvées dans les poussières par une équipe internationale de scientifiques.
Les conclusions d’AE911Truth sont partagées par des milliers de scientifiques ; des militaires séniors, des officiels de secteur du renseignement et des officiels de gouvernements, des pilotes et des professionnels de l’aviation ; des sapeurs-pompiers ; des académiques et des professeurs d’université ; des survivants du 11 septembre et des membres de leur famille. Les implications sont énormes et ont un potentiel d’impact profond sur le procès à venir de Khalid Sheikh Mohammed.

.

A propos de AE911Truth

Le mouvement pour la vérité sur le 11 septembre, que le magazine Time a décrit en 2006 comme « une réalité politique dominante », continue à se développer. Alors que l’influence d’AE911Truth s’étend, Gage a donné plus de 130 conférences, dans 20 états et 13 pays, dont la Belgique (Université Catholique de Louvain) en 2008, de même que l’Australie, la Nouvelle Zélande et le Japon fin 2009. Il a été interviewé par les médias dans le monde entier,– entre autres la BBC, CBC, NatGeo, Fox TV, etc.

Pour plus d’information, contact : 0497 305 220 –
http://www.vigli.org/

Site de l’association :
http://www.ae911truth.org/