mercredi, 21 mai 2014

Polémique autour du musée du 11-Septembre


L’inauguration d'un musée à New York sur les attentats du 11-Septembre fait aujourd'hui polémique. Et particulièrement sa boutique de souvenirs.

Une tasse estampillée "9/11 Memorial" vendue au musée du 11-Septembre à New York. (BFMTV)



Des casquettes, des mugs, des porte-clés et même un manteau de pluie pour chien...le tout estampillé "11-Septembre". Ces produits vont être vendus dans la boutique du musée éponyme, inaugurée ce mercredi à New York. Un scandale pour les familles des victimes.

"C’est un lieu pour rendre hommage à toutes ces personnes qui sont mortes. C’est une sorte de terre sacrée. Ce n’est pas un endroit pour se faire de l’argent. Honte à eux!", dénonce le père d'une victime des attentats qui ont fait près de 3.000 morts.


"Vous n'aimez pas, vous n'achetez pas" 

Le mémorial du 11-Septembre coûte chaque année 64 millions de dollars, et ne bénéficie d’aucune aide de l’Etat. Il ne vit donc que grâce aux donations, aux prix des billets de vente et à la boutique de souvenirs.

"Ici, on est aux Etats-Unis. Le principe est simple: vous n’aimez pas, vous n’achetez pas", souligne Joe Daniels, le directeur du musée.

Mais ce qui touche le plus les familles, c’est que le magasin de souvenirs jouxte un cimetière. Car à quelques pas de là, dans une annexe du musée, il y a les restes humains de 1.100 personnes, dont les corps ne sont toujours pas identifiés.


Julien Migaud-Muller