mardi, 8 janvier 2013

Les deux aéroports d’Oklahoma City : David Boren, KuwAm, et le 11-Septembre


Un examen attentif des informations sur les aéroports révèle des coïncidences surprenantes au sujet des dirigeants de Stratesec, entreprise de sécurité du World Trade Center (WTC), ainsi que de David Boren, mentor du directeur de la CIA George Tenet, actuellement co-président du conseil consultatif du Renseignement du président Obama.

Des enquêteurs indépendants ont montré qu’il existe des liens frappants entre l’attentat de 1995 de l’immeuble Murrah des services fédéraux à Oklahoma City (OKC) et les événements du 11-Septembre. [1, 2] Récemment, de nombreux enquêteurs se sont intéressés à découvrir la vérité sur l’explosion d’Oklahoma City après avoir visionné l’excellent film Un mensonge pour la bonne cause (a noble lie). [3]

Les enquêtes à OKC ont révélé des témoignages oculaires de la présence dans l’Oklahoma de Mohamed Atta et de cinq autres suspects du 11-Septembre. [4] L’année dernière, un article paru dans la Gazette de l’Oklahoma a confirmé que des documents montrent que Atta, Marwan Al-Shehhi, Nawaf Al-Hazmi et Zacarias Moussaoui ont tous "visité ou résidé dans l’Oklahoma de Juillet 2000 à Août 2001." [5]

Entre février et août de l’année 2001, Zacarias Moussaoui a vécu à Norman, Oklahoma et a fréquenté l’école d’aviation Airman sur l’aéroport Max Westheimer qui est la propriété de l’Université de l’Oklahoma et exploité par elle. Moussaoui a même vécu dans une résidence de l’université. Selon la mise en accusation de Moussaoui, Atta et Al-Shehhi avaient visité la même école de pilotage en Juillet 2000, mais n’y ont pas pris de cours.

L’aéroport Westheimer est à seulement 5 km au nord-ouest de Norman et servait à l’origine pour l’entraînement au pilotage de la marine US. Un escadron de la patrouille de l’aviation civile (CAP), une association à but non lucratif, soutenue sur le plan fédéral qui agit comme auxiliaire civil officiel de l’US Air Force, se réunit encore à Westheimer chaque semaine. [6] Par pure coïncidence, plusieurs des pirates de l’air présumés ont loué des appartements à Delray Beach, en Floride, à un membre de la CAP. Un des appartements est supposé avoir servi de "lieu de rencontre pour les terroristes". Le propriétaire, membre de la CAP, Mike Irish, s’est avéré être le premier sur la liste des victimes des attaques à l’anthrax d’octobre 2001. Un de ses salariés est d’ailleurs mort de l’anthrax. [7]

En 2005, l’école de pilotage Airman a fermé en raison de son incapacité à payer le loyer ; le journal de l’université a révélé le nom de la société qui avait loué l’immeuble. "Le bâtiment de l’aéroport est détenu par l’Université de l’Oklahoma. Un jugement du tribunal de Cleveland avait reconnu la possession de l’immeuble au propriétaire actuel, Baker Hughes, Inc, de Houston, qui loue le bâtiment à l’Université de l’Oklahoma". Baker Hughes est une société de services pétroliers qui fait partie de l’élite des rares qui ont fait un super coup avec la guerre en Irak. [8]

Dale Davis, vice-président de l’école de pilotage Airman, a dit que des agents du FBI s’étaient présentés pour poser des questions sur Moussaoui et étaient déjà venus auparavant. "M. Davis a déclaré que des agents du FBI étaient venus deux ans plus tôt pour se renseigner sur Ihab Ali Nawawi, qui a suivi une formation de pilotage en 1993 et qui a ensuite été inculpé en relation avec les attentats de 1998 contre des ambassades des États-Unis en Afrique, imputés au groupe de Ben Laden. Davis a également confirmé que Atta et un autre pirate de l’air présumé, Marwan al-Shehhi, ont visité l’école de pilotage, ont passé une nuit dans la résidence universitaire proche, l’hôtel Sooner, avant de décider de se former ailleurs". [9]

Cependant, plusieurs semaines après le 11-Septembre, le directeur du FBI, Robert Mueller, a réitéré son affirmation mensongère que les autorités fédérales n’avaient aucun indice que les terroristes utilisaient des écoles de pilotage américaines pour se former au pilotage des avions de ligne. "Il n’y avait, à ma connaissance, aucun signe avant-coureur qui indiquerait ce type d’opération dans le pays". [10] Apparemment, il avait oublié le rapport bien connu de Phoenix de Juillet 2001 et plusieurs autres avertissements visant ce risque précisément. [11]

Fondée en 1989, l’école de pilotage Airman appartenait à Jerry Carroll et Brenda Keene. Apparemment, Carroll et Keene ont délesté un certain nombre de leurs élèves de leurs économies quand l’école de pilotage a eu des difficultés. Mais dans certains cas, le service était excellent, étant donné que "Juan Carlos Merida, instructeur de vol, est allé chercher Moussaoui à son arrivée à l’aéroport international Will Rogers et l’a ramené quand il a quitté Oklahoma City". [12]

Les élèves pilotes ont poursuivi en justice Carroll et Keene lorsque l’entreprise a fait faillite, sous la direction de KJB Flight Management, dont Keene et David Batton étaient les gérants. KJB avait essayé d’acheter Airman et a géré l’école jusqu’à sa fermeture. [13] David Batton a été, à une époque, procureur adjoint du comté de Cleveland. Juan Carlos Merida, panaméen, celui qui avait été chercher et déposé Moussaoui à l’aéroport, a ensuite été représenté par Batton dans des procédures judiciaires relatives à une suspicion de terrorisme. [14]

Wiley Post et le Hangar 8

Selon les documents de synthèse du FBI, Mohamed Atta a également été repéré à proximité de l’aéroport Wiley Post à Bethany, Oklahoma, dans les six mois précédant les attentats du 11-Septembre. Un employé d’une compagnie d’aviation privée, Million Air, a témoigné avoir vu à l’aéroport Wiley Post, Atta volant en compagnie de Marwan Al-Shehhi et Waleed Al-Shehri, également présumés pirates de l’air du 11-Septembre. [15] D’autres documents de synthèse du FBI indiquent que Saeeed Al-Ghamdi a également été vu à bord d’un vol pour l’aéroport Wiley Post à une date indéterminée, et que Hani Hanjour avait demandé des renseignements à une entreprise néerlandaise qui tenait une école de pilotage à proximité de l’aéroport Wiley Post. [16]

Bethany est à seulement 11 km à l’ouest d’Oklahoma City et à un peu plus de 35 km de Norman. L’aéroport Wiley Post, situé à Bethany, est l’un des trois aéroports possédés et exploités par la municipalité d’Oklahoma City. L’aéroport Westheimer à Norman, géré par l’université, fournit une quatrième option pour les transports aériens civils.

Le hangar 8 de l’aéroport Wiley Post était, jusqu’en 2005, le siège d’Aviation General, compagnie d’aviation appartenant à Koweït-American Corporation (KuwAm) et géré par Wirt Dexter Walker III. KuwAm et l’entreprise Stratesec chargée de sa sécurité au WTC avaient des liens étroits avec la famille royale du Koweït, qui a tiré profit du 11-Septembre à la suite du renversement de Saddam Hussein. Ces entreprises sont aussi fortement liées au réseau de la famille Bush et à des personnes profondément liées au milieu du renseignement US. [17] Comme Robert Dudley van Roijen, co-directeur à KuwAm, Walker est le fils d’un officier de la CIA. Il est également suspecté de délit d’initié pour des transactions autour du 11-Septembre. [18]

Aviation General était la société mère de deux filiales à 100% : Commander Aircraft Company, qui a fabriqué des avions sous la marque Commander et Strategic Jet Services, qui fournissait des services de courtage et de rénovation d’avions. Aviation General, Commander Aircraft Company, et Strategic Jet Services étaient toutes domiciliées dans le hangar 8 de l’aéroport Wiley Post.

Wiley Post Airport dispose d’environ 24 hangars et le hangar 8 est situé à l’écart des autres. [19] Bien qu’Aviation General et toutes ses filiales aient fait faillite ou aient été vendues au cours des années suivant le 11-Septembre, le hangar 8 héberge encore trois entreprises. Il s’agit notamment de Jim Clark & Associates, de Valair Aviation, et d’Oklahoma Aviation.

Jim Clark & Associates, située dans le hangar 8, est une société de ventes et de courtage d’avions, similaire à Strategic Jet Services. La société a partagé un numéro de téléphone (405-787-6222) avec une autre société aéronautique appelé Sundancer Enterprises, près de Norman, Oklahoma.

Valair Aviation est une société de services aéronautiques également située dans hangar 8. Il s’agit d’un centre de services pour les appareils de la marque Commander, fabriqués par la société de Wirt Walker. Valair a commencé comme une division de Aero Commander, qui était une filiale de Rockwell International & Gulfstream. En l’an 2000, Valair (appelé le Centre de Service) est également devenu spécialiste dans l’entretien des avions Raytheon.

À première vue, la plus intéressante de ces nouvelles entreprises du hangar 8 est l’école de pilotage appelée Oklahoma Aviation. Cela est dû à une incroyable coïncidence qui concerne le jeune homme qui dirige maintenant l’entreprise, Shohaib Nazir Kassam.

Oklahoma Aviation apparaît pour la première fois sur internet en mars 2001, bien que le site web n’ait eu qu’une seule page avec le nom de la société la première année. La société a été fondée officiellement en février 2004 par Tom Kilpatrick, le fils du célèbre John Jr. Kilpatrick habitant d’Oklahoma, qui avait été président de la Chambre de Commerce d’Oklahoma City.

Tom Kilpatrick ne connaissant rien à l’aviation, il a donc engagé Shoiam Kassam comme chef instructeur de vol et Rob Rothman comme instructeur de vol adjoint. Rothman était un jeune diplômé de l’Université de l’Oklahoma et membre de la Patrouille Aérienne Civile. Rothman est maintenant officier de l’armée de l’air US stationnée à Pensacola, en Floride. La base aérienne est située sur la base aéronavale de Pensacola qui, par coïncidence, était l’adresse utilisée sur leur permis de conduire par plusieurs pirates de l’air présumés. [20]

En mars 2007, Oklahoma Aviation a été achetée par un autre citoyen célèbre de l’Oklahoma, Clayton Healey. Le cow-boy Clay venait de quitter le ranch en 2003 et a créé AIC Title Service, société spécialisée en liquidation d’entreprises aéronautiques. Le père de Clay, Skip Healey, membre bien connu du Comité national républicain, est dirigeant de sociétés pétrolières. Les Healey étaient les petits-neveux de Lew Wentz, qui avait ouvert l’Oklahoma à l’industrie pétrolière.

En 2008, Oklahoma Aviation avait les meilleurs avions de la région. [21] Et on ne sait comment, le jeune Shohaib Kassam a figuré en qualité de propriétaire de l’entreprise. [22] Aujourd’hui, Marcus Buchanan est le chef instructeur de pilotage, il était étudiant en 1998 à l’Airline Training Academy (ATA) à Orlando, en Floride. Il s’agit de la même ATA qui a fait faillite en escroquant ses étudiants et qui a ensuite été accusée d’avoir des connexions financières avec Wally Hilliard, ce dernier possédait Huffman Aviation, là où Atta et ses amis sont allés après avoir décidé de ne pas s’entraîner en Oklahoma. [23] Buchanan a quitté ATA pour être recruté comme instructeur de vol au Département d’aviation de l’Université de l’Oklahoma avant d’occuper son emploi actuel dans le hangar 8.

Le plus incroyable, c’est qu’en mars 2006, Kassam était un témoin du gouvernement contre Zacarias Moussaoui. Il était en fait l’instructeur de vol de Moussaoui. Il est à noter que le type qui est maintenant assis au bureau de Wirt Walker dans le hangar 8 à l’aéroport Wiley Post, non seulement connaissait Zacarias Moussaoui, mais il avait été le premier instructeur de pilotage à l’école Airman du "20ème pirate de l’air".

En 1998, à l’âge de 18 ans, Shoaib Kassam a emménagé à Norman, en provenance de Mombassa, au Kenya. Il était originaire du Pakistan. Deux ans après son arrivée à Norman, il a achevé sa formation pour devenir instructeur de vol. Il n’avait que 21 ans quand il a passé 57 heures à essayer (en vain) de former Zacarias Moussaoui au pilotage.

Au cours de son témoignage et du contre-interrogatoire dans le procès de Moussaoui, Kassam a été interrogé à plusieurs reprises à propos de la religion de Moussaoui. Le procureur et l’avocat de la défense étaient très intéressés de savoir si Moussaoui était un musulman pieux. Après des interrogatoires répétés, Kassam a dit que oui, il pensait que Moussaoui se considérait comme un musulman.

"Q. Et vous avez mentionné qu’il essayait de vous ramener à la foi ?

R. Non, il n’a fait que parler de l’église, je veux dire, pardon, les mosquées, et aller prier et jeûner, et ce genre de choses". [24]

Il semble y avoir eu une certaine confusion sur cette question dans la salle d’audience. Mais Kassam a été utile à l’accusation en ce qu’il a confirmé que Moussaoui s’était aussi appelé Zuluman Tangotango. Cela a permis à l’accusation de présenter une montagne d’emails de l’adresse "pilotz123@ hotmail" appartenant soi-disant à Zuluman Tangotango. Les emails ont joué un rôle important, en tant que preuves, dans la condamnation de Moussaoui.

Kassam s’est souvenu aussi d’avoir vu Atta et Al-Shehhi à l’école Airman. Kassam, alors élève pilote, s’est rappelé avoir bousculé Atta et Alshehhi, pendant qu’on leur faisait faire le tour des installations de l’école Airman.

L’histoire d’Aviation General a été, comme celle de Stratesec et des autres sociétés que Wirt Walker a gérées, un record de faillites d’entreprises. A partir de 1998, Aviation General perdait des millions de dollars chaque année. Avec de très modestes rendements positifs, les résultats de l’année 2000 furent, selon Walker, les meilleurs dans l’histoire de l’entreprise.

En septembre 2000, John DeHavilland de la British Aerocraft rejoint en tant que Directeur Général (CEO) la Strategic Jet Services. Trois mois plus tard, le président de Walker à l’Aviation General, Dean N.Thomas, encore jeune, décède subitement. [25] Et en août 2001, Aviation General faisait à nouveau état de plusieurs millions de dollars de perte.

À la fin de 2002, Strategic Jet Services a "cessé ses activités et a entamé le processus de dissolution de la société". [26] Au même moment, Commander Aircraft Company a fait une demande de règlement judiciaire, puis a déposé son bilan en janvier 2005. Commander Aircraft Company a quitté l’Oklahoma en septembre 2005 pour s’établir dans un "lieu non communiqué". Dans une étrange escroquerie qui rappelle les transactions de Stratesec, ce qui restait d’Aviation General a été vendu à Tiger Aircraft, une petite entreprise avec des investisseurs taïwanais qui a fait faillite en 2006.

Oklahoma Aviation était une école de pilotage qui prenait son essort en 2005, elle a pris la succession d’Aviation General au hangar 8 et eut bientôt les meilleurs avions. Ce fut le contraire des déboires financiers des compagnies d’Aviation General qui toutes ont fait faillite cette année-là. C’était aussi le contraire d’Airman Flight School, pourtant dans la même région et dans le même secteur d’activité qu’Oklahoma Aviation qui a fermé en 2005, parce qu’elle ne pouvait pas payer le loyer.

David Boren

Dans la matinée du 11-Septembre, le directeur de la CIA, George Tenet, prenait son petit-déjeuner à Washington avec son mentor de longue date, l’ancien sénateur de l’Oklahoma, David Boren. Au Sénat, Boren exerça la plus longue présidence de la commission spéciale du Sénat sur le renseignement (SSCI). Selon Tenet, Boren le sortit de l’ombre en 1987 pour lui servir d’abord d’assistant, et devint plus tard directeur du personnel du SSCI.

Boren était un membre de la société secrète de Yale Skull & Bones, comme George W. Bush cinq ans plus tard. Après avoir été quatre ans gouverneur de l’Oklahoma et 15 ans au Sénat US, il est devenu le président de l’Université de l’Oklahoma, un poste qu’il occupe depuis 1994. Boren vit à Norman, où son université a hébergé l’Airman Flight School, et où les présumés pirates de l’air du 11-Septembre ont cherché à se former et où Moussaoui habitait et s’entraînait.




Boren, après son petit-déjeuner avec Tenet, est allé rejoindre James Woolsey pour l’aider à produire un récit pour les médias. Bien que la CIA et le FBI semblaient ne pas avoir la moindre piste sur les préparatifs du 11/9, Boren avait l’air de tout connaître des attentats du dès qu’ils se sont produits.
Lors d’une interview le 11-Septembre, Boren a dit :

"Je pense que vous devez mettre Ben Laden sur la liste des suspects. Il y a probablement quelques États qui devraient être sur la liste des suspects [l'Irak, par exemple]. Vous savez, si on regarde, c’est très clair, je pense et j’espère que nous aurons des pistes pour retracer et trouver puis assigner des responsabilités ; ceux qui ont pris le contrôle de l’avion ont eu la formation nécessaire pour piloter. Il semble qu"ils ont piloté l’avion, et savaient comment éteindre les transpondeurs, ce qui rendait très difficile de suivre ces avions à partir du sol avec notre système de contrôle aérien.

C’étaient des gens qui ont été très bien formés, ils savaient ce qu’ils faisaient. Tout a été soigneusement coordonné. Donc nous avons affaire à des gens dotés de beaucoup de sophistication. Cette formation et cette préparation doivent avoir laissé des indices que nous espérons être en mesure de remonter assez rapidement ». [27]

Il y avait, en effet, beaucoup d’indices, et beaucoup d’entre eux semblaient impliquer David Boren et son université. Cependant Boren n’avait aucune intention de mentionner ces indices. Il n’a pas mentionné que l’aéroport géré par l’université dont il était président avait servi à la formation de pilotage de Zacarias Moussaoui. Il a également omis de d’indiquer que Mohamed Atta et d’autres présumés pirates de l’air avaient téléphoné, envoyé des emails et visité son aéroport dans les deux années précédant le 11-Septembre. En outre, il aurait pu être de utile pour les enquêteurs de savoir que le FBI était venu à plusieurs reprises pour s’informer sur la formation de personnes soupçonnées de terrorisme à l’Airman Flight School sur l’aéroport de M. Boren.

Un autre point intéressant : le mois précédent, Boren avait emmené personnellement l’ancien chef de la CIA en poste à Berlin à l’université pour qu’il enseigne dans le département de Sciences Politiques. David Edger, qui avait été impliqué dans l’organisation d’un autre 11-Septembre tragique, le coup d’État au Chili, a rejoint le corps professoral de l’Université de l’Oklahoma, sur l’invitation de Boren. La dernière mission de David Edger à la CIA était la surveillance de la cellule d’Al-Qaïda à Hambourg, qui comprenait Mohamed Atta, Marwan al-Shehi, Ramzi bin al-Shibh, et Ziad Jarrah. [28]

Quelle est la probabilité que David Boren ait pu ignorer la formation des agents d’Al-Qaïda là, sous son nez ? Quelle est la probabilité que le formateur principal de Zacarias Moussaoui à l’aéroport de M. Boren occupe maintenant les bureaux des anciennes entreprises de Wirt D. Walker au hangar 8 de l’aéroport Wiley Post ?

Il pourrait être intéressant de le savoir.


Kevin Ryan

[1] Jim Crogan, The Terrorist Motel, LA Weekly, July 24, 2002
[2] Holland Van den Nieuwenhof, Key to the Truth in Oklahoma: 4.19.95 and 9.11.01, 911Blogger.com, April 14, 2008
[3] To get a copy, see the film’s website: A Noble Lie: Oklahoma City 1995
[4] See, for example: Andrew W. Griffin, The OKC-9/11 link the media and authorities willfully ignored, Red Dirt Report, September 9, 2011
[5] Clifton Adcock, The Sooner State’s ties to the twin towers are tight, despite the distance, The Oklahoma Gazette, July 9, 2011
[6] Wikipedia page for University of Oklahoma Westheimer Airport
[7] History Commons Complete 9/11 Timeline, Profile: Gloria Irish
[8] The Wall Street Journal, Baker Hughes Wins $640 Mln Iraq Oil Drilling Contract – Sources, December 20, 2011
[9] Kevin Cullen and Ralph Ranalli, Flight School Says FBI Trailed Suspect Prior To Hijackings, The Boston Globe, September 18, 2001
[10] Ibid
[11] History Commons Complete 9/11 Timeline, The Phoenix Memo and Related Investigations
[12] KXII.com, Oklahoma Flight School Owner Will File for Bankruptcy, October 10, 2005
[13] Ibid
[14] Ralph Blumenthal, Unsuspecting flier ends up a suspect: Had contact with 9/11 figure, put on U.S. list, New York Times News Service, March 29, 2005
[16] See FBI summary documents for Saeed Al-Ghamdi and Hani Hanjour found in 911 archives at Scribd.com
[17] Kevin R. Ryan, KuwAm and Stratesec: Directors and investors that link 9/11 to a private intelligence network, DigWithin.net, February 24, 2012
[18] Kevin R. Ryan, Evidence for Informed Trading on the Attacks of September 11, November 18, 2010
[19] Wiley Post Airport website, Airport Guide
[20] Newsweek, Alleged Hijackers May Have Trained At U.S. Bases, September 14, 2001
[21] Ja’Rena Lunsford, Company Takes Flight in Aviation Business, The Oklahoman, April 22, 2008
[23] Daniel Hopsicker, 9/11: The American Connection, Mad Cow Morning News, Issue 43
[24] Court transcript, UNITED STATES DISTRICT COURT FOR THE EASTERN DISTRICT OF VIRGINIA ALEXANDRIA DIVISION, proceeding from March 9, 2006
[25] NewsOK, Obituary for Dean N. Thomas, December 7, 2000
[26] Aviation General Inc, Form 8-K, March 26, 2004
[27] Transcript of PBS NewsHour show, Intelligence Investigation, September 11, 2001
[28] History Commons Complete 9/11 Timeline, Profile: Airman Flight School