"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

mardi, 22 mai 2012

Mort de Ben Laden, 2 sources indiquent la mort en 2006


Si l'on admet volontiers la désinformation dans cette histoire, 2 sources distinctes évoquent la mort naturelle de Ben Laden en 2006.


1.
Selon une note de la DGSE se basant sur des informations saoudiennes, le chef du réseau terroriste aurait succombé à "une forte crise de typhoïde".


Traqué depuis cinq ans par les troupes américaines, il ne serait pas mort sous leurs balles, mais aurait succombé à une maladie. A en croire des informations des services de sécurité saoudiens, transmises à la Direction générale des services extérieurs (DGSE) et publiées samedi le quotidien lorrain L'Est républicain, Oussama Ben Laden serait mort fin août. Il aurait contracté le 23 août "une très forte crise de typhoïde" alors qu'il se trouvait au Pakistan, et y aurait succombé.


Des informations qui "ne sont en rien confirmées", a affirmé samedi midi tout en refusant de les commenter plus avant, Jacques Chirac, à qui aurait été transmise la note de la DGSE, tout comme à Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy et Michèle Alliot-Marie.


Dans l'attente de détails


Le journal, qui cite la note classée "confidentiel défense" de la DGSE datée de jeudi (21 septembre), précise que les informations n'ont pas été recoupées. D'ailleurs, aucun "site Internet djihadiste n'est pour l'instant fait l'écho de la mort d'Ousama Ben Laden" , affirme la note.


Selon la note publiée par l'Est républicain, les services saoudiens de sécurité "attendraient d'obtenir davantage de détails, et notamment le lieu de son inhumation, pour annoncer officiellement la nouvelle".


2.
Selon l’ex-agent tchétchène de la CIA Berkan Yashar, Oussama ben Laden n’a pas été assassiné par les Forces spéciales états-uniennes comme l’affirme le président Barack Obama. Il serait mort de maladie... Raison pour laquelle les États-Unis n’auraient jamais fourni aucune image du cadavre de Ben Laden après leur raid sur Abbottabad le 2 mai 2011 ? 

Silvia Cattori



Oussama ben Laden « est mort de causes naturelles ». Cette confession a été faite par un ancien agent de la CIA lors d’une interview sur la Première chaîne de télévision russe. Il assure qu’il connaissait ben Laden et ses trois gardes du corps. Berkan Yashar est de nationalité tchétchène et habite en Turquie. Il craint que la CIA n’essaie de le tuer puisqu’il connaît la vérité sur la mort de ben Laden. Les services spéciaux turcs lui ont accordé une arme et un garde du corps. Selon Yashar, cette interview télévisée est une garantie pour sa sécurité.
Il a rencontré pour la première fois ben Laden en 1992 en Tchétchénie. Yashar travaillait à cette époque comme fonctionnaire de la radio « Svoboda » et avait un pseudonyme Abu Bakar donné par la CIA. Il a également fait connaissance des gardes du corps de ben Laden qui étaient eux aussi tchétchènes....« Sami, Ajub et Makhmoud l’ont accompagné jusqu’à la fin...».
« En Septembre 1992, j’étais en Tchétchénie, c’est à ce moment là que pour la première fois, j’en rencontré l’homme qui s’appelait Oussama Ben Laden. Cette rencontre a eu lieu dans une maison à deux étages. En haut se trouvait la famille de Gamsakhurdia, le président Géorgien, qui avait été expulsé de son pays. Nous nous sommes rencontrés à l’étage inférieur; Oussama vivait dans la même maison », dit Yashar.
 Selon l’ancien agent de la CIA, il connaissait personnellement trois gardes du corps de Ben Laden qui l’ont protégé jusqu’à la fin et ont assisté à sa mort le 26 juin 2006.
 « Même si le monde entier y a cru (ndlr: à cette histoire), je ne pouvais pas y croire », raconte Yashar. « Je connaissais personnellement les Tchétchènes qui l’ont protégé, ils s’appellent Sami, Mahmood, et Ayub et ils sont resté avec lui jusqu’au bout. »
 « Seulement trois Tchétchènes l’ont enterré, conformément à ses volontés dans les montagnes à la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan » ajoute t-il.
 Yashar ajoute que la CIA à enlevé un de ces gardes du corps, Sami, avant l’annonce de la mort de Ben Laden, l’année dernière.
 Il dit que le garde du corps a révélé au US la place exact de la tombe dans les montagnes.
 « Il n’y a eu aucun assaut. Je connais l’opération américaine depuis l’intérieur: ils ont trouvé la tombe, déterré Ben Laden et l’ont annoncé à tout le monde. Ils ont besoin de montrer comment la technologie des services de sécurité a travaillé, comment chaque étape était contrôlée, et ensuite l’ont présenté comme une grande victoire pour montrer aux contribuables qu’ils ne paient pas leurs impôts pour rien » dit-il.
 Washington avait annoncé le 2 Mai 2011 que Ben Laden avait été tué par les forces US dans sa propriété à Abbottābād au Pakistan.
 Le manque de transparence à propos de la mort de Ben Laden a jeté un doute supplémentaire sur cette annonce.


L’expert orientaliste de l’Institut des évaluations stratégiques et d’analyse, Serguei Demidenko, interrogé par la « Voix de la Russie » a ainsi commenté cette révélation :
« J’admets que ben Laden est mort de causes naturelles. Déjà en 2007, le célèbre leader politique pakistanais, Benazir Bhutto a dit que ben Laden n’était plus parmi les vivants ».
L’expert a rappelé que les services spéciaux du monde entier mènent leur propre jeu en admettant la désinformation. Un bon spectacle sur la mort du « terroriste numéro un » monté par les services spéciaux des Etats-Unis s’inscrit très bien dans cette perspective....
Ci-après l'opinion du général Vladimir Ovtchinskiy, l’ex-directeur du bureau russe d’Interpol :
 « L’assassinat de Ben Laden, c’est un reformatage de la situation dans le monde. Il y a eu la guerre des civilisations, il y a eu une mise en œuvre de la conception américaine. Maintenant cette conception est écartée. La bataille contre le terrorisme est finie. Lors de son discours au Caire, Obama a déclaré que les États-Unis ne menaient plus de guerre contre le terrorisme mais aidaient des mouvements de libération nationale à renverser les dictateurs. Cela s’est manifesté dans ce qu’on appelle les révolutions arabes. L’assassinat de Ben Laden n’est là que pour boucler le boucle ».
 Voix de la Russie 18 mai 2012