"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

jeudi, 23 février 2012

Un détenu pakistanais de Guantanamo a passé un accord avec les procureurs militaires qui le conduirait à témoigner comme cerveau présumé des attentats du 11-Septembre, en échange d'une réduction de peine



Majid Shoukat Khan, 31 ans, détenu depuis 2006 dans la prison américaine située à Cuba, doit être formellement accusé la semaine prochaine à Guantanamo, notamment pour tentative d'assassinat contre l'ancien président du Pakistan Pervez Musharraf. Il encourt la prison à perpétuité.

Cet accord passé avec les procureurs militaires pourrait lui rendre sa liberté s'il témoigne dans les procès d'autres prisonniers, selon le «Washington Post» qui cite des responsables sous couvert de l'anonymat.

«M. Khan a le droit de passer tous les accords qu'il souhaite avec la justice», a déclaré Todd Breasseale, porte-parole du Pentagone. Il a ajouté que «la seule chose qu'il puisse confirmer est la lecture de son acte d'accusation mercredi» 29 février.


«Haute valeur»

Interrogé par l'AFP, son avocat civil Jonathan Dixon a indiqué qu'il ne pouvait «ni confirmer ni démentir» cet accord, déclinant tout commentaire sur ce dossier. Selon le «Washington Post», M. Khan aurait accepté de témoigner devant des tribunaux militaires d'exception au cours des quatre prochaines années et pourrait alors être transféré au Pakistan.

Les procès de six détenus passibles de la peine de mort devraient se tenir dans les quatre ans qui viennent devant la justice militaire: ceux d'Abd-Al-Rahim Nachiri, le cerveau présumé de l'attentat contre le navire américain USS Cole, et des cinq accusés des attentats du 11-Septembre, dont leur cerveau présumé Khaled Cheikh Mohammed.

Khan fait partie des 14 prisonniers «de haute valeur» détenus à l'isolement et dans des conditions de très haute sécurité à Guantanamo, selon un document de la prison de Guantanamo. C'est le premier accord passé avec un détenu «de haute valeur» qui a été incarcéré dans une prison secrète de la CIA avant d'être transféré à Guantanamo, estime le «Washington Post».


ATS