"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

lundi, 11 avril 2011

Les pompiers du 11-Septembre atteints de cancer en masse

.
Les pompiers qui ont aidé à sortir les corps des gravats sur le site de Ground Zero, après les attentats du 11 septembre, développent le cancer plus rapidement que ceux qui n’ont pas travaillé sur le site.

Une étude réalisée sur sept ans par le New York Fire Department fait valoir que le taux de cancer était en "hausse significative" dans "tous les grades" des pompiers new-yorkais. Le rapport, qui sera dévoilé dans son intégralité lors du 10e triste anniversaire des attaques terroristes, indique des augmentations de leucémies, de lymphomes non-Hodgkin et de myélomes multiples ainsi que des cancers de l’oesophage, de la prostate et de la thyroïde.

Al Hagan, le président de l’Union des pompiers, a confié son inquiétude au New York Post: "Nous sommes tous très inquiets à ce sujet, comme le sont nos familles." Steve Cassidy, président du syndicat des pompiers, est certain que "le ragoût toxique" des fumées et de la poussière était mortel. "Les pompiers meurent du cancer en nombre record. Nous avons enterré dix pompiers au cours des 15 dernières semaines, 7 sont morts d’un cancer. Le 10 septembre 2001, ils étaient jeunes et en bonne santé."

7sur7.be