"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

jeudi, 4 novembre 2010

Exclusif : une nouvelle vidéo sur le 11-Septembre montre le directeur du FBI s’enquérir d’explosions scondaires au World Trade Center

.
Une vidéo stupéfiante montre des officiels de la ville de New York partir précipitamment après l’effondrement de la tour sud.

Extrait de la vidéo inédite : groupe de responsables de la mairie
de New York évacuant les lieux le 11-Septembre



Une bien curieuse vidéo est apparue sur YouTube, où l’on voit un pompier de New York être questionné juste après les attaques du 11/9 par le directeur du bureau new-yorkais du FBI, qui semble penser que l’une des deux tours du World Trade Center a subi une « explosion secondaire » avant de s’écrouler.

La vidéo semble faire partie du lot de vidéos publiées par le NIST suite à la procédure FOIA (Freedom of information act), et n’a donc pas encore été vue jusque-là.

À première vue, on n’y découvre rien de spécial, à part les horribles scènes désormais familières de poussière et de débris qui ont suivi les attentats. Pourtant, elle contient un échange étonnant entre les officiels et les pompiers.

L’action semble se situer immédiatement après l’effondrement de la tour sud et avant celui de la tour nord.

L’équipe de tournage sort d’un bâtiment et chemine dans la rue jonchée de débris et de poussière. À environ 2 mn 50 sec, un homme portant un costume s’approche de l’équipe et se présente comme « FBI, Barry Mawn ».






Mawn (en compagnie de Rudy Giuliani sur la photo) était alors le directeur du FBI à New York.

Mawn pose alors une question à l’équipe de tournage, sous la forme d’une déclaration : « Il y a eu une explosion secondaire dans cette tour ? »

Les pompiers répondent qu’ils ne sont pas sûrs, mais qu’ils ont entendu un grondement et qu’ils se sont enfuis pour sauver leur vie alors que la tour s’écroulait.

L’audio est assez mauvaise, mais l’un des pompiers dit ensuite qu’il « l’a vu être soufflée sur le côté du bâtiment », ce à quoi Mawn répond « c’était l’avion n’est-ce pas ? ». Et le pompier de répondre « je ne sais pas si c’était un avion ou bien une explosion. »

Alors qu’ils continuent à parler de l’événement, le bruit d’un avion passant au-dessus d’eux les interrompt et les gens autour commencent à paniquer. Quelqu’un, sans doute un autre agent du FBI lance « est-ce que c’est l’un des nôtres ? » et Mawn répond « ouais, ça doit être un des nôtres ». A ce moment, un groupe de plusieurs personnes portant des costumes entrent dans le champ de la caméra et une femme du groupe crie « Allez à la mairie ! » (go to the city hall). Mawn demande alors « où est le Maire ? » d’où on peut déduire que ce groupe dépend de Rudy Giuliani et qu’ils sont sortis précipitamment des lieux.

La femme emmenant le groupe de la mairie se retourne alors vers les reporters et leur crie « Mais foutez-moi le camp de là ! » Un commentateur a émis l’hypothèse que les reporters étaient avec Pat Dawson, le premier correspondant de NBC News à s’être rendu sur la scène des attaques du World Trade Center.

Regardez la vidéo (non sous-titrée)





Nous avons déjà parlé du fait que Giuliani et son groupe ont été prévenus de l’effondrement de la tour sud avant que celui-ci ne se produise. La vidéo les montrant quittant la scène juste après la chute de la tour sud corrobore tout à fait cette information – il s’agit d’un élément crucial découvert au travers de la publication des vidéos du NIST. Cette vidéo est un exemple fascinant de preuve à rajouter aux centaines d’autres témoignages et de descriptions d’explosions secondaires dans le WTC et autour, le 11 septembre 2001. Cela indique clairement que le FBI croyait qu’une deuxième attaque avait lieu, en parallèle de celle conduite avec les avions. De fait, cela renforce les précédentes preuves selon lesquelles les premières suppositions du FBI étaient que des camions remplis d’explosifs avaient aidé à faire s’écrouler les Tours Jumelles. Ce fait a aussi été signalé par le journaliste d’USA Today Jack Kelley :

Interview du reporter John Kelley par USA Today le 11 septembre 2001
(sous-titrée en français)




Ces faits ont aussi été rapportés par Rick Sanchez de MSNBC, qui a indiqué que les officiels étaient convaincus qu’un camion bourré d’explosifs garé sous les Tours avait contribué à leur effondrement.

Barry Mawn a aussi de curieuses connexions avec les événements du 11/9. C’était un ami très proche de John O’Neill, l’ex-directeur adjoint du FBI qui a démissionné de son job en raison de sa frustration suite aux obstructions dans son enquête sur les complots terroristes d’al-Qaida. O’Neill fut nommé à la tête de la sécurité du World Trade Center le 11 septembre 2001. Son corps a été découvert dans les débris après les attentats, lors desquelles il avait aidé les gens à sortir des Tours avant qu’elles ne s’effondrent.

Mawn est aussi celui qui expliqua aux médias comment la police et le FBI avaient retrouvé le passeport de l’un des supposés pirates de l’air, Satam al Suqami, dans les débris au cours d’une fouille systématique de la zone entourant le World Trade Center. Par la suite, Mawn fut impliqué dans l’enquête sur les attaques à l’anthrax,dont il pensait initialement qu’elles provenaient de sources militaires US. Mawn a démissionné de ses fonctions au FBI en mars 2002 après la fin de l’enquête.

Les informations révélées par ces courts extraits vidéos montrent une fois de plus qu’il reste encore une énorme quantité d’éléments à découvrir concernant les attentats du 11-Septembre. Cela devrait encourager les chercheurs sur le 11/9 à continuer de creuser encore et encore et à exiger une nouvelle enquête indépendante.

Steve Watson