Les gens devraient avoir honte de ne pas rechercher la vérité concernant le 11/9 ! Egger Ph.

mercredi, 4 août 2010

Un directeur de vol de la NASA confirme que la vitesse des avions utilisés le 11/9 pose un grave problème dont personne ne parle.

.
L’association des "Pilotes pour la vérité sur le 11/9" a récemment interviewé Dwain Deets, un ancien haut dirigeant de la NASA. Cet expert, qui a visiblement consulté leur dernière présentation, a émis de sérieux doutes sur la cohérence de la version officielle concernant la vitesse des avions qui ont percuté les Tours Jumelles le 11-Septembre. Dwain Deets reprend l’analyse des Pilots For 911 Truth et confirme que les vitesses rapportées par l’agence indépendante National Transport Safety Board (NTSB) pour ces deux aéronefs sont supérieures aux vitesses que peuvent atteindre, même en piqué, ces modèles de Boeing.

Le commentaire (voir ci-dessous) qu’a posté Mr Dwain Deets sur le site Web de l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique (AIAA) n’est pas resté bien longtemps en ligne avant d’être discrètement effacé sans plus de réaction. Pourtant, Mr Deets n’est pas n’importe qui, c’est un expert reconnu et ses questionnements devraient interpeller tous les pilotes, experts en aviation, et aussi et surtout les autorités et les organismes à l’origine de la version gouvernementale américaine du 11-Septembre connue sous le nom de "Version Officielle du 11-septembre".



Le Boeing 767 – 200 de United Airlines, l’avion du vol UA175 sous différents angles

.

22 juin 2010. L’association des Pilotes pour la vérité sur le 11/9 a récemment analysé les vitesses des aéronefs utilisés le 11/9. Nombreux sont les experts de l’aviation qui ont émis des doutes sur les vitesses excessives signalées comme étant largement supérieures aux vitesses opérationnelles pour les Boeing 757 et 767, en particulier les commandants de bord des 757/767 d’United et d’American Airlines qui ont piloté précisément les quatre avions utilisés – selon les rapports – le 11 septembre 2001. Ces experts précisent que ces vitesses sont impossibles à atteindre au niveau de la mer dans de l’air dense, si l’avion est réellement un 757/767 standard comme stipulé dans les rapports. Cela combiné au fait que l’avion qui est censé avoir percuté la Tour Sud du World Trade Center a aussi été soumis à une forte accélération en G pendant le virage et le redressement de sa plongée, il devient vraiment problématique de comprendre comment un Boeing 767 standard a pu effectuer de telles manœuvres à des vitesses tellement au-dessus des limites opérationnelles maximales pour de tels engins. Tout spécialement pour ceux qui étudient le sujet à fond et possèdent une expertise dans le domaine de l’aviation.

Le co-fondateur de « Pilotes pour la vérité sur le 11/9 » Rob Balsamo, a récemment interviewé un ancien directeur de vol à la NASA, en charge des systèmes de contrôle de vol au Dryden Flight Research Center de la NASA qui s’est exprimé après avoir consulté la dernière présentation des Pilotes pour la vérité sur le 11/9 : « L’attaque du World Trade Center »

L’ex haut dirigeant de la NASA – maintenant à la retraite – Dwain Deets a fait part de ses préoccupations sur la question à l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique (AIAA). Voici ce qu’il écrit :

De la responsabilité d’expliquer une invraisemblance aéronautique

Dwain Deets

Centre de recherche NASA Dryden Flight Research Center (haut-dirigeant – à la retraite)
AIAA chercheur associé (Associate Fellow)

.


"L’avion est le UA 175, un Boeing 767-200, juste avant son crash dans la Tour 2 du World Trade Center. Après analyse des données radars, le National Transportation and Safety Board (NTSB) a annoncé que la vitesse au sol juste avant l’impact était de 510 nœuds [944 km/h – NdT]. C’est largement au-delà de la vitesse maximale qui est de 360 nœuds [666 km/h – NdT] et la vitesse de plongée maximale qui est de 410 nœuds [760 km/h]. Selon moi les possibilités sont les suivantes :
1) Ce n’était pas un 767-200
2) Les données radars ont été corrompues d’une manière ou d’une autre
3) L’analyse du NTSB est erronée
4) Ou bien le 767 a volé bien au-delà de son « domaine de vol » (flight envelope), est resté contrôlable, et a réussi à percuter une cible relativement petite.

Quelle organisation porte la plus grande responsabilité dans la reconnaissance de l’énormité du problème ? Le NTSB, la NASA, Boeing ou l’AIAA ? Des ingénieurs ont-ils écrit à ce sujet sans que l’AIAA ou la NASA ne publient leurs articles ? Ou bien la responsabilité éthique réside-t-elle non pas au niveau des organisations, mais à celui des différents ingénieurs en aéronautique. Les ingénieurs ont-ils juste détourné les yeux et ignoré ces problèmes ?"

Le commentaire ci-dessus est resté sur le forum – soumis à modération – de l’AIAA (Institut américain d’aéronautique et d’astronautique) pendant environ deux semaines avant d’être effacé sans explications. Cliquez sur « Who is ethically responsible » (Qui est responsable au niveau éthique ? - NdT) soumis par Dwain Deets sur le forum des Pilotes pour la vérité sur le 11/9, et lisez la discussion concernant ce commentaire à l’AIAA.

Le Curriculum Vitae de Dwain Deets est le suivant :

•Master en Physique, Master en Ingénierie
•Ancien directeur, Projets aérospatiaux, Centre de recherches Dryden Flight Research Center de la NASA
•A occupé le poste de Directeur dans la Division de Recherche et d’Ingénierie de Dryden
•Décoré du Prix de la NASA pour services exceptionnels
•A reçu la médaille présidentielle du mérite dans le « Senior Executive Service » (1988)
•Présentateur sélectionné pour la conférence en aéronautique des Wright Brothers
•Chercheur associé (Associate Fellow) à l’Institut américain d’aéronautique et d’astronautique (AIAA)
•Figure dans le « who’s who » de Science & Engineering 1993 – 2000
•Ancien Président du Contrôle aérospatial et des systèmes de guidage
•Membre du Comité de la Society of Automotive Engineers
•Ancien membre du comité de l’AIAA « Society and Aerospace Technology »
•37 ans de carrière à la NASA

Il est désormais établi, sur la base de déclarations d’experts vérifiées, des données brutes, et des connaissances actuelles, que les vitesses extrêmes signalées pour les avions utilisés le 11/9 posent réellement un problème grave dont personne ne semble vouloir discuter et qui mériterait pourtant une véritable enquête.

Pour un résumé de l’analyse des vitesses, se reporter à l’article « 9/11: Speeds Reported For World Trade Center Attack Aircraft Analyzed. » [11/9 : Analyse des vitesses des avions relevées lors des attaques contre le World Trade Center - NdT]

Pour une explication détaillée des événements qui se sont déroulés à New York City le 11 septembre 2001, des interviews d’experts, y compris l’analyse des compétences en pilotage des pirates de l’air, la récupération des boites noires et d’autres informations… se reporter à la dernière présentation des Pilotes pour la Vérité sur le 11/9 : "9/11: World Trade Center Attack".

.

Pilotes pour la Vérité sur le 11/9