"Le mensonge et la crédulité s'accouplent et engendrent l'Opinion" Paul Valéry

samedi, 31 octobre 2009

"Arrêtez les dissimulations sur le 11-Septembre"

.


.


Les citoyens américains battent le pavé, toujours à la recherche de réponses, car de nombreuses personnes ne sont pas satisfaites de la version officielle sur les événements sur 11/9 ; ils en appellent donc à une nouvelle enquête sur la tragédie.

La pression en faveur d’une nouvelle enquête sur les attentats du 11/9 augmente au fil des ans, particulièrement aujourd’hui, alors que les États-Unis commémorent le huitième anniversaire des attentats, qui ont ôté trois mille vies.

L’oncle de Manuel Badillo est mort quand les Tours Jumelles se sont effondrées. Mr Baddillo estime que les hautes personnalités américaines avaient une préconnaissance de l’imminence des attentats, mais n’ont pas réagi, en toute conscience.

"Pourquoi la justice n’a-t-elle pas encore été rendue ? Pourquoi personne n’est responsable ?" demande-t-il.

Badillo fait partie de ces 80 000 (environ) New-Yorkais qui réclament une nouvelle investigation, impartiale, pour obtenir les réponses – et ils sont nombreux à le penser – que l’État et les fédéraux omettent de donner.

Pour Manuel Badillo, "La majorité des membres des familles ne croit pas en cette histoire. Les témoins ne croient pas à ce que le gouvernement leur a dit. Tout ce qu’on nous a raconté n’est que mensonge. 60% des membres de la Commission d’enquête ne croient pas en l’histoire qu’on leur a servi."

Le Rapport d’enquête de la Commission sur le 11/9 est présenté comme la version officielle des événements. Ceux qui le critiquent rappellent que celui ci n’a désigné aucun responsable de la débâcle, malgré les nombreuses alertes antérieures ou postérieures au 11-Septembre.

La NYC, Coalition of Accountability Now (CAN) [NDT, la Coalition pour l'obtention de Responsabilités] est une organisation qui se focalise sur l’obtention d’un référendum pour l’élection municipale [NDT, New-Yorkaise] de novembre, afin de donner la chance aux New Yorkais de voter pour une nouvelle enquête sur le 11/9.

Selon Ted Walter, Président exécutif de CAN, "Il est absolument essentiel pour le monde, pour son bien-être [NDT "well-being"], que l’on comprenne pourquoi le 11-Septembre s’est produit et qui était derrière. Car si nous en avons une fausse compréhension, nous allons baser des politiques sur cette fausse compréhension."

La pression vient même de la côte ouest – L’acteur hollywoodien Charlie Sheen a écrit une lettre ouverte de 15 pages au Président, demandant une nouvelle enquête.

Mais un geste comme celui de Sheen pourrait bien être risqué vis-à-vis de l’opinion publique américaine. Demandez à Van Jones, l’ancien "tsar des travaux verts". Il s’est désisté à cause de l’hystérie contre son soutien et son association aux chercheurs de vérité sur le 11/9.

"Van Jones aurait dû affirmer ses impressions, les actions démocratiques qu’il a entreprises, son intuition, car la majorité des Américains, la majorité des New-Yorkais – et tous les sondages le montrent – savent que le gouvernement ne nous a pas dit toute la vérité à propos du 11/9" explique Manuel Badillo.

Il y a huit ans, tous les New-Yorkais se serraient les coudes le jour où presque 3000 personnes ont péri dans les attentats. Désormais, les citoyens se tiennent d’un côté, la police de l’autre, et de nombreuses personnes réclament des comptes, une demande à laquelle ces Américains refusent de renoncer.
.

ReOpen911